26-08-2017

Internet. À Auray, la fibre optique révolutionne le quotidien des entreprises

La zone tertiaire de la porte Océane a vu arriver, en avril, la fibre optique. Pour nombre d’entreprises, le très haut débit s’apparente presque à une révolution.

La zone tertiaire de la porte Océane, créée en 1996, n’a cessé de s’agrandir et de nombreuses start-up se sont installées à la fin des années 2000, début 2010, dans cette zone éligible à la fibre. Mais ce ne fut pas si simple. Certaines sociétés sont parties car le projet a été plus long que prévu à se concrétiser.

« On avait avant 3 box internet pour un débit de 3 mégas octets par seconde », se rappelle encore Michel Morvant, fondateur d’E-Declic, créateur de sites internets professionnels. Des fichiers par conséquent lourds : vidéo, réalité virtuelle, etc. « On était obligé de combiner plusieurs lignes », confirme Frédéric Rault de Novatic, fournisseur de logiciels et de maintenance. Le passage à la fibre était la condition du développement de leurs entreprises.

Mais des raisons politiques et techniques ont ralenti le processus. L’installation du réseau nécessite de réaliser des tranchées dans les trottoirs la plupart du temps, cela peut s’apparenter à l’installation d’un réseau de canalisation, d’électricité ou de téléphone.

Une connexion plus rapide et une facture réduite

Ce sont souvent les derniers mètres qui ont compliqué la tâche, du trottoir jusqu’au bâtiment. Notamment le problème de la disponibilité de gaines pour les entreprises souhaitant se raccorder. « Les techniciens ont souvent dû revenir dans le coin, car les gaines étaient bouchéessourit Frédéric Rault. C’est un point qui n’avait pas été anticipé. »

La fibre est arrivée chez E-Declic en avril 2017, trois semaines plus tôt chez Novatic. Un gain de temps, de productivité et de compétitivité. De 3 m/s le débit est multiplié par 60 ou plus. « On peut mesurer jusqu’à 500 m/s ascendants et 240 m/s en descendant », souligne Frédéric Rault.

La facture Internet est également réduite. Plutôt que d’avoir trois boxes différentes, E-Declic n’en a plus qu’une, « même si on en a gardé une box en cas de plantage ».

 

Certains s’attendaient à mieux

En plus de ces économies directes de fonctionnement, « cela facilite le stockage et la sauvegarde de nos fichiers sur le cloud, c’est aussi valable dans l’autre sens pour stocker chez soi ». Des téléchargements éclairs aussi : une vidéo de 240 Mo met par exemple une seconde pour passer.

La fibre permet à ces entreprises de communiquer plus aisément avec leurs clients. 80 % du support de Novatic se fait à distance, ce qui nécessite des visioconférences régulières.

Du côté du cinéma Ti Hanok, en revanche, où la plupart des transferts de films se font par Internet, « rien de révolutionnaire, on s’attendait à mieux ». Certaines connexions ADSL sont également tout aussi efficaces ailleurs.

 

Article Ouest-France - Publié le 

Voir l'article en ligne

 Retour