logo e-declic

Un intégrateur web indispensable dans notre agence web

Gabriel Ahodi : l'intégrateur web de notre équipe

Pour mieux le connaître, Gabriel a répondu à quelques questions.

Quand as-tu intégré e-declic et quel est ton poste ?

Cela fait 3 ans que je travaille chez e-declic en tant qu’intégrateur web. J’ai commencé par un stage de 6 mois suite à une reconversion. À la fin du stage, j’ai eu l’opportunité de continuer l’aventure avec un CDD puis un CDI.

Big Ben Londres

D'où viens-tu ?

À la base, j’ai fait mes études dans la capitale des Gaules : Lyon. À la fin de mes études, je décide de partir à l’étranger (en Irlande plus précisément) pour améliorer mon anglais. Le voyage devait durer 6 mois… Finalement, j’y reste 3 ans. Après ce voyage riche en émotions et en expériences, je décide de partir à Londres pour trouver du travail. Je deviens consultant produit chez un fournisseur de données financières pour le secteur bancaire. La vie là-bas me plaît tellement que j’y reste 7 ans. J’ai donc vécu 10 ans à l’étranger. Suite à cette expérience très enrichissante sur le territoire anglo-saxon, je retourne en France. Je me reconvertis en tant qu’intégrateur web et je trouve du travail dans une agence web à Auray.

Quelles sont les missions d'un intégrateur web ?

Un intégrateur web transpose les maquettes graphiques (fournies par le graphiste ou le webdesigner) sur des sites web. À partir de ces maquettes, il interface le site, développe ses fonctionnalités, améliore l’interactivité, ajoute des animations JavaScript et du style CSS. Il améliore l’expérience utilisateur : l’UX design et s’occupe de l’ergonomie.

Selon le projet, il peut intervenir sur différentes technologies. Il se doit donc d’être à l’aise sur les différents CMS.

En tant qu’intégrateur web, je fais aussi beaucoup de maintenance et de service client. J’analyse les différents besoins, je les transmets au graphiste, puis je fais valider les maquettes par le client. Je prends note de ses retours et je m’occupe des modifications (si c’est possible bien sûr). En fait, je fais la liaison entre le client et l’équipe de création. Pour certains projets, un intégrateur web peut aussi s’occuper lui-même du webdesign.

Sa dernière mission est la réalisation d’une veille technologique. Un bon intégrateur web doit être tenu au courant des nouveautés dans son secteur.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus ? Faire des sites modernes et esthétiques, avec des couleurs qui vont bien ensemble, une bonne typographie, etc. Refondre un site ayant un style graphique du début des années 2000, c’est très satisfaisant.

Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est de trouver des solutions à un problème. Trouver les lignes de code à ajouter pour que les éléments se positionnent correctement, c’est agréable.

Enfin, ce que j’aime aussi, c’est de faire de la veille informationnelle pour découvrir les nouvelles tendances graphiques des sites web.

Des conseils pour un futur intégrateur web ?

Il faut se donner les moyens, ne pas hésiter et s’accrocher pour pouvoir faire le métier qu’on aime. Mais c’est valable pour tous les métiers. Je pense que s’il y avait une compétence à avoir, ce serait le souci du détail.

À part l'intégration web, quelles sont tes passions ?

J’aime beaucoup la politique. Que ce soit en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou ailleurs. L’actualité internationale, c’est passionnant.

Code HTML

D'où viens-tu ?

À la base, j’ai fait mes études dans la capitale des Gaules : Lyon. À la fin de mes études, je décide de partir à l’étranger (en Irlande plus précisément) pour améliorer mon anglais. Le voyage devait durer 6 mois… Finalement, j’y reste 3 ans. Après ce voyage riche en émotions et en expériences, je décide de partir à Londres pour trouver du travail. Je deviens consultant produit chez un fournisseur de données financières pour le secteur bancaire. La vie là-bas me plaît tellement que j’y reste 7 ans. J’ai donc vécu 10 ans à l’étranger. Suite à cette expérience très enrichissante sur le territoire anglo-saxon, je retourne en France. Je me reconvertis en tant qu’intégrateur web et je trouve du travail dans une agence web à Auray.

Big Ben Londres

Quelles sont les missions d'un intégrateur web ?

Un intégrateur web transpose les maquettes graphiques (fournies par le graphiste ou le webdesigner) sur des sites web. À partir de ces maquettes, il interface le site, développe ses fonctionnalités, améliorer l’interactivité, ajoute des animations JavaScript et du style CSS. Il améliore l’expérience utilisateur : l’UX design et s’occupe de l’ergonomie.

Selon le projet, il peut intervenir sur différentes technologies. Il se doit donc d’être à l’aise sur les différents CMS.

En tant qu’intégrateur web, je fais aussi beaucoup de maintenance et de service client. J’analyse les différents besoins, je les transmets au graphiste, puis je fais valider les maquettes par le client. Je prends note de ses retours et je m’occupe des modifications (si c’est possible bien sûr). En fait, je fais la liaison entre le client et l’équipe de création. Pour certains projets, un intégrateur web peut aussi s’occuper lui-même du webdesign.

Sa dernière mission est la réalisation d’une veille technologique. Un bon intégrateur web doit être tenu au courant des nouveautés dans son secteur.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus ? Faire des sites modernes et esthétiques, avec des couleurs qui vont bien ensemble, une bonne typographie, etc. Refondre un site ayant un style graphique du début des années 2000, c’est très satisfaisant.

Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est de trouver des solutions à un problème. Trouver les lignes de code à ajouter pour que les éléments se positionnent correctement, c’est agréable.

Enfin, ce que j’aime aussi, c’est de faire de la veille informationnelle pour découvrir les nouvelles tendances graphiques des sites web.

Code HTML

Des conseils pour un futur intégrateur web ?

Il faut se donner les moyens, ne pas hésiter et s’accrocher pour pouvoir faire le métier qu’on aime. Mais c’est valable pour tous les métiers. Je pense que s’il y avait une compétence à avoir, ce serait le souci du détail.

À part l'intégration web, quelles sont tes passions ?

J’aime beaucoup la politique. Que ce soit en France, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou ailleurs. L’actualité internationale, c’est passionnant.

Vous êtes hors-ligne !